COP21: Succés, Echec ou conflits d’intérêts?

Pour un événement mondial qui n’était ni sportif, ni une guerre, l’édition 2015 de la Conférence sur les changements climatiques des Nations Unies, ou COP21, a attiré beaucoup d’attention dans le monde. On doit admettre, très peu de sujets ont des enjeux aussi importants que le changement climatique. Nous devons faire face à la réalité, le changement climatique est une question de survie pour l’humanité.

Donc, après 2 semaines de négociations entre 195 pays, la conférence a donné lieu à un  accord de 39 pages et 29 articles, disponibles ici. En termes d’engagements, voici les 6 points à retenir:

  1. Contenir le réchauffement climatique en-dessous de 2c et poursuivre les efforts pour atteindre 1.5c.
  2. À partir de 2020, les pays développés devront payer $100 milliards par an aux pays sous-développés afin de les aider avec les politiques climatiques ainsi que l’adaptation aux changements.
  3. Un comité exécutif sera formé afin de faciliter et coordonner le régime d’indemnisation des dommages irréversibles aux pays les plus touchés.
  4. A partir de 2023, des plans d’action nationaux seront examinés tous les 5 ans.
  5. La réglementation des prix du carbone n’est mentionné qu’une fois. Cependant son potentiel pour réduire les émissions est reconnu.
  6. Les signataires s’engagent à atteindre un pic des émissions de gaz à effet de serre dès que possible, et à reprendre les mesures de réduction afin de parvenir à un bilan carbone neutre dans la deuxième partie du siècle.

Sur la question des émissions de carbone, nous pouvons aussi mentionner les chiffres suivants concernant les engagements des principaux pollueurs:

  • Les États-Unis s’engagent à une réduction de 26-28% des émissions d’ici 2025 par rapport à 2005
  • Le Canada à une réduction de 30% d’ici 2030, et promet une revue par le nouveau gouvernement
  • L’Union Européenne promet une réduction de 40% d’ici 2030, par rapport à 1990
  • La Russie a présenté un plan de réduction de 25-30% d’ici 2030 par rapport à 1990
  • Le Japon s’engage pour 26% d’ici 2030 par rapport à 1990
  • Le Brésil: 43% d’ici 2030 par rapport à 2005
  • L’Iran: 4% d’ici 2030, et peut-être 8% en fonction de l’aide financière
  • L’Inde: 35% d’ici 2030 par rapport à 2005
  • La Chine tentera de limiter ses émissions d’ici 2030, et vise une réduction de 60-65%
  • Enfin, l’Indonésie s’engage à réduire ses émissions de 29% d’ici 2030, et peut-être de 41% selon le soutien financier apporté

Cependant, les auteurs de la revue New Internationalist ont présenté trois échecs majeurs de la conférence sur le climat.

Cet accord est une grande évasion pour les pollueurs, et un cadeau empoisonné pour les pauvres

  • L’accord ne nécessite aucun engagement de la part des signataires avant 2020. Si nous nous en tenons aux contributions déterminées au niveau national, non seulement nous auront épuisé l’allocation carbone qui aurait pu nous permettre d’atteindre 1.5c, mais nous allons probablement finir quelque part entre 2.7c et 3.7c.
  • Lutter contre le changement climatique exigerait un transfert massif de fonds du Nord vers le Sud. Un monde sans combustibles fossiles demanderait environ $1000 milliards par ans d’ici 2020. Avec $100 milliards promis dans l’accord, nous sommes tout simplement en deçà de la cible.
  • Le paiement pour les pertes et dommages par les Etats-Unis et ses alliés a été refusé aux pays les plus vulnérables. L’accord ne permet donc pas de protéger les populations les plus touchées.
  • Les énergies renouvelables sont mentionnées une fois, et au sujet de l’Afrique seulement. La porte est donc laissée grande ouverte pour les mécanismes d’échange de carbone.

Lidy Nacpil, coordinatrice du Mouvement des Peuples d’Asie sur la dette et le développement (APMDD), a commenté:

Notre survie est non-négociable. Mais après tout le battage médiatique sur la limite ambitieuse de 1,5 ° C , la version finale de l’accord sur le climat condamne à mort certaines des populations les plus vulnérables.

En outre, l’organisation 350.org a présenté les points suivants:

  • Même si l’accord reconnaît la nécessité de 1.5c, c’est 2c qui a été signé. Atteindre 1.5c nécessitera une énorme pression à l’avenir.
  • Aucune disposition légale pour les personnes autochtones, les droits de l’homme ainsi que les droits des femmes.
  • Encore une fois, les promesses concernant les émissions de carbone sont un progrès, mais ne nous amènent pas vers un climat viable.
  • Aucune échéance claire n’a été donnée quand à l’arrêt complet des carburants fossiles.
  • Le soutien des pays les plus vulnérables et les plus touchés est trop superficiel
  • Point positif: un mécanisme d’examen tout les 5 ans

Donc, pour conclure, malgré l’ambiance de fête qui a été présentée au monde après la clôture de la conférence, les résultats restent nuancés. Je suppose, en fonction des attentes et des intérêts, certains crieront au succès, tandis que d’autres y verront certainement un échec. Personnellement, je pense que l’accord n’a pas mis de barrières assez fortes contre l’expansion capitaliste, qui est finalement le moteur derrière le développement des combustibles fossiles. Aussi, il est difficile de faire l’éloge d’une société où les dirigeants ne prennent pas en compte les plus vulnérables. Alors que les négociations sur le changement climatique se devaient de trouver une solution de vivre ensemble entre la Terre et ses habitants, il semble que la COP21 ait été plutôt une bataille entre pauvres et riches.

12376140_1020762664648904_8811503162477391698_n

Publicités

A propos Julien Sueres

Journaliste web, consultant médias sociaux
Cet article, publié dans Changement Climatique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour COP21: Succés, Echec ou conflits d’intérêts?

  1. Patrick Joseph Louis Suères dit :

    Que penser? C’est tellement désolant ! …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s