L’Érythrée et l’UE signent un nouvel accord de développement pour €200 million

Le marché de Medebar à Asmara, un commerçant nous a confié qu'il gagne €44 par mois. Photo: The Guardian.

Le marché de Medebar à Asmara, un commerçant nous a confié qu’il gagne €44 par mois. Photo: The Guardian.

Le ministre Érythréen pour le développement national, le Dr Giorgis Teklemichael, et le chef de la délégation Européenne, Christian Manahl, ont signé le 28 Janvier 2016, à Asmara le Programme Indicatif National (PIN) au titre du 11e Fonds européen pour le développement. Ce programme-cadre de €200 millions, qui définit la coopération au développement entre l’Érythrée et l’UE pour les cinq prochaines années, met l’accent sur les énergies renouvelables et la gouvernance. Il a été approuvé par les États membres de l’UE au sein du comité du FED en Novembre 2015.

Le programme appuiera l’Érythrée pour opérer un changement important dans sa politique de l’énergie et dans l’exploitation de son riche potentiel d’énergie solaire, éolienne et géothermique, contribuant ainsi aux efforts internationaux visant à atténuer le changement climatique. Reconnaissant le rôle clé de l’énergie pour le développement socio-économique, cette composante du NIP apportera une énergie abordable, propre et fiable pour les zones rurales sans électricité. Il permettra aussi d’améliorer l’efficacité énergétique de la réhabilitation du réseau de distribution à Asmara et Massawa.

Le deuxième composant, tout aussi important, offre au gouvernement Érythréen de  bénéficier de l’expertise Européenne pour améliorer la gestion des finances publiques, moderniser son secteur financier, améliorer la planification économique, fonder une base statistique solide et enfin mettre en œuvre les recommandations universelles de l’ONU pour les droits de l’homme.

Ce programme de coopération débutera lors de la mise en œuvre des objectifs convenus dans ces deux secteurs que sont l’énergie et la gouvernance. Il est aussi en ligne avec les objectifs globaux de l’UE pour la réduction de la pauvreté et la lutte contre le changement climatique. Il soutient les efforts du Gouvernement et du peuple de l’Érythrée pour accroître la productivité, encourager les investissements, créer des emplois et des opportunités commerciales, tout en essayant de répondre à certaines des causes profondes des migrations irrégulières.

Publicités

A propos Julien Sueres

Journaliste web, consultant médias sociaux
Cet article, publié dans Energie, Gouvernance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s