L’organisation mondiale de la santé déclare le virus Zika une urgence internationale

L’Organisation Mondiale de la Santé a évalué le niveau de menace présenté par le virus Zika et a déclaré qu’il constitue une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI).

Pulvérisation anti-moustiques Photo: PNUD

Pulvérisation anti-moustiques Photo: PNUD

Devant la vitesse de propagation du virus, l’OMS a demandé à 18 experts et conseillers d’examiner en particulier la relation, en temps et lieu, entre l’infection par le virus Zika et une augmentation des cas détectés de malformations congénitales et de complications neurologiques. Les experts ont convenu que la relation de causalité entre l’infection Zika pendant la grossesse et une microcéphalie est fortement suspectée. Le besoin urgent de coordonner les efforts internationaux pour enquêter et comprendre cette relation a également été reconnu. À la suite de cette enquête préliminaire, l’OMS a décidé de déclarer officiellement l’épidémie du virus Zika être une urgence de santé publique de portée internationale.

Une des particularités de ce nouveau virus, les personnes infectées n’ont généralement aucun symptôme, ce qui multiplie les chances de propagation. De plus, le virus Zika présente également des questions importantes en termes de développement d’un vaccin car il affecte principalement les femmes enceintes. Mike Turner, chef du bureau infection et immuno-biologie à l’ONG Wellcome Trust a déclaré au journal The Guardian:

Le problème est que d’essayer de développer un vaccin qui doit être testé sur des femmes enceintes est un cauchemar pratique et éthique.

Hier à New York, l’administrateur du Programme de développement des Nations Unies, Helen Clark a expliqué le danger potentiel d’un tel virus sur le plan du développement international:

La propagation continue du virus Zika est une source de grande préoccupation, en particulier en ce qui concerne l’impact du virus sur les individus, les familles, les communautés mais aussi  l’impact potentiel sur le développement.

L’administrateur a également expliqué que la manière la plus efficace pour contrôler la propagation d’une maladie transmise par les moustiques est, bien sûr, de contrôler les moustiques, ce qui va au-delà du secteur de la santé et comprend l’amélioration de l’assainissement et des conditions de vie, la promotion de pratiques agricoles plus sûres, et l’élimination d’obstacles à l’accès aux services de santé.

 

Publicités

A propos Julien Sueres

Journaliste web, consultant médias sociaux
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s